Objectifs généraux

Les troubles mentaux sont un problème de santé majeur, avec une prévalence de plus de 25 % d’après le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé de 2001. Cela signifie que 25 % de la population générale à un moment donné au cours de la vie seront touchés par un ou plusieurs troubles mentaux: il s’agit d’un problème de santé majeur. En Europe en 2004, 34 millions de personnes présentaient un trouble (addictif, depressif ou anxieux), coûtant à la société 204 milliards d’Euros.

L’utilisation des techniques de pointe d’imagerie du cerveau, telle que l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM), permet de comprendre les mécanismes cérébraux qui sous-tendent les traits de la personnalité. Puis, nous pouvons les relier aux changements de comportement et aux variations génétiques caractéristiques des processus normaux et pathologiques.

Les progrès récents de la génomique (l’étude des gènes et de leurs fonctions) offrent de nouvelles possibilités pour examiner les interactions avec des facteurs environnementaux.

  • L’un des principaux défis de ce projet est d’analyser conjointement les données biologiques et d’imagerie cérébrale des volontaires, pour comprendre ce qui est à la base des différences de comportement individuel.
  • Les objectifs d’analyser les multiples données recueillies conjointement ne peuvent être atteints que par une grande collaboration interdisciplinaire qui intègre des groupes spécialisés dans l’imagerie cérébrale, la génétique humaine et le comportement.

Pourquoi étudier les adolescents?

75% des troubles mentaux apparaissent avant l’âge de 25 ans. Nous savons que le développement du cerveau a lieu pendant l’adolescence. Les processus de développement au cours de l’adolescence sont cruciaux pour la mise en place de nos comportements futurs, tels que la sensibilité à la récompense et à la frustration, l’impulsivité, et les réponses émotionnelles. Ces comportements sont des éléments importants dans les troubles mentaux. L’adolescence est une période si importante dans le développement d’un individu que des facteurs comme la consommation de drogues et le stress peuvent conduire à un risque accru de maladie mentale. Le projet IMAGEN vise à comprendre les conséquences des facteurs de stress sur le cerveau et le comportement afin de mieux prédire le risque de maladie mentale et d’améliorer la prise en charge.